Maladie

Lea Ferney Maladie

Lea Ferney Maladie
Lea Ferney Maladie

Lea Ferney Maladie: Léa Ferney (née le 21 juin 2004) est une joueuse de tennis de table para française qui participe aux championnats du monde. Elle a remporté une médaille d’argent dans l’épreuve féminine C11 aux Jeux paralympiques d’été de 2020 à Tokyo, au Japon, où elle a concouru pour la première fois.

C’est le 21 juin 2004 que Léa Ferney est née à Carpentras, en France, où elle concourra en tant que vice-championne de tennis de table aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020. Et oui, c’est vrai. Ce fut une surprise totale pour tout le monde lorsque le joueur de tennis de table qui a remporté la médaille d’argent samedi, devant le favori russe, a fourré le bout de son nez dans le Vaucluse, en France. Léa, déficiente intellectuelle, passe ses quatre premières années à Carpentras avant de s’installer en Bretagne puis à Dijon pour terminer ses études.

Lea Ferney Maladie
Lea Ferney Maladie

Lorsqu’elle ne s’entraînait pas au pôle France para tennis de table à Poitiers, elle s’entraînait dans son club local de tennis de table à Dijon, adapté au CREPS. Léa était la plus jeune membre de l’équipe de France. La jeune fille, qui était classée 16e au monde, s’est surpassée contre les meilleurs joueurs du monde et a connu un succès incroyable lors de sa première apparition aux Jeux paralympiques, réalisant les rêves de sa famille française.

Ce matin, vers 11 heures, la plus jeune membre de la délégation française est arrivée à la gare SNCF de Dijon pour être accueillie par un large groupe de fans qui s’étaient réunis pour l’accueillir. Ce matin, vers 11 heures, la plus jeune membre de la délégation française est arrivée à la gare SNCF de Dijon pour être accueillie par un large groupe de fans qui s’étaient réunis pour l’accueillir.

Lea Ferney Maladie
Lea Ferney Maladie

Le CV de Léa Ferney est déjà excellent pour une jeune femme de seulement 17 ans : 16e au classement mondial (classement ITTF PTT juin 2021), championne du monde en 2017, médaillée aux championnats de France et d’Europe, et 16e au classement mondial. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne remportent une médaille d’or olympique. Elle s’est qualifiée pour les Jeux paralympiques de Tokyo cette année et elle espère remporter une médaille de la compétition.

Lea Ferney Maladie

Yvan Yvray, son entraîneur au club « Tennis de table de Dijon », estime que le jeune athlète est prêt à concourir au plus haut niveau. “Quand on considère ce qu’elle a démontré lors du TQP (Tournoi de qualification paralympique) en juin, un niveau d’implication considérablement plus élevé qu’elle ne l’avait démontré auparavant, un niveau de jeu qui a montré une amélioration significative et un degré de détermination qu’elle n’avait jamais démontré auparavant ,” “Nous pouvons nous permettre d’aspirer à une médaille”, dit-il, faisant référence aux Jeux olympiques.

La mère de Léa, Céline Ferney, est ouverte sur ses réalisations : « Je suis folle de joie car c’est tout le même travail pour elle que pour moi. elle à répéter.” Elle nous informe que la championne « connaît le lieu tous les jours de la semaine ! La qualification de Léa est déjà une victoire aux yeux de Carine Montrésor, présidente de l’association Jumps, qui lutte contre les préjugés dans le sport. “C’est incroyable”, confie-t-elle, louant “sa détermination” et “un gros travail pour en arriver là, dans des circonstances particulièrement difficiles”, confie-t-elle.